Restauration scolaire


RESTORIA : Notre nouveau prestataire

La commune de Ballée - Val-du-Maine dispose d'un service de restauration pouvant accueillir jusqu'à 85 enfants par jour.

RESTORIA propose des repas préparés de manière la plus traditionnelle possible, cuisinés à partir de matières premières brutes issues des circuits courts.

 

Plus d'info sur www.restoria.fr/

Karine et Jérôme Poirier lancent la fabrication de pâtes à la ferme


Karine et Jérôme Poirier lancent la fabrication de pâtes à la ferme

 

A Epineux-le-Seguin (Val-du-Maine) Karine et Jérôme Poirier, exploitants agricoles, après s'être lancés dans la fabrication de farine au printemps, débutent celles de pâtes.

Les agriculteurs du secteur ont des idées ! Après la glace à la ferme chez Patrice Riauté à Parcé-sur-Sarthe, dans quelques jours il sera possible de trouver les pâtes à la ferme chez Karine et Jérôme Poirier, à Epineux-le-Seguin (Val-du-Maine), à quelques kilomètres d’Auvers-le-Hamon.

Jérôme s’est installé dans la commune en 2004, rejoint par son épouse en 2009. Ils possèdent deux poulaillers dans lesquels ils élèvent des volailles de Loué. Côté culture, ils exploitent 80 hectares.

 

Une agriculture raisonnée

Karine et Jérôme Poirier préparent ce projet depuis plusieurs années. Passionné d’agronomie, l’exploitant cherche à valoriser ses terres différemment.

Il n’est pas en bio mais « en raisonné ». Il limite les traitements et a banni le labour. 

« Entre deux cultures de blé ou de colza, nous couvrons le sol de trèfle, de Sarrazin ou de féverole », détaille Karine. 

Ça permet de fixer l’azote et de nourrir le sol ». Autre méthode : « faire une rotation des cultures pour moins avoir à intervenir derrière ».

 

Après la farine…

Un premier pas qui en attendait d’autres. 

« On s’est demandé comment valoriser nos cultures.

Après trois ans de recherches et de visites, ils optent pour la production de farine à la ferme. 

Nous avons acheté un moulin à meule de pierre et commencé la production en avril.

Leur farine est faite à partir de leurs cultures : blé tendre, blé dur et Sarrazin.

Ils vendent dans un local sur leur exploitation, en direct mais également à la Cabane des producteurs, magasin de petits producteurs à Mareil-en-Champagne. 

La Jaluère vend aussi notre farine chez eux à Juigné.

Après la farine, le couple a cherché un produit de consommation courante. Ils ont visité plusieurs exploitations qui produisaient de la farine et se sont décidés à se lancer dans la fabrication de pâtes.

Dans leur grange, ils ont fait construire un laboratoire avec une chambre froide pour entreposer la farine. Une entreprise italienne leur livre la machine dans les jours qui viennent. « Nous avons trois jours de montage et trois jours de formation ».

 

Différentes sortes de pâtes

Ils ont choisi de produire différentes sortes de pâtes au blé dur et des nouilles au sarrasin. 

Il y aura des conchigli, des creste rigate on fera aussi de la malfadèle, une sorte de tagliatelle mais en plus court.

 

Leur exploitation s’appelle l’ERL Sequoïa.

On en fera aussi en forme de sapin et d’autres aromatisés aux épinards.

L’idée est qu’ils consacrent  le lundi pour la production et le mardi pour la mise en sachet. Outre leur petit magasin de vente en direct qui sera ouvert le vendredi après-midi à partir de septembre (où ils vendent aussi du foie gras), ils vont faire les marchés. Leur premier avec les pâtes : samedi 28 et dimanche 29 juillet 2018 lors des Festisalica à Saulges.

Ils pensent aussi se rapprocher des collectivités et des comités d’entreprise. 

Nous serons aussi présents aux portes ouvertes de la Jaluère à Juigné le 19 août.


ERL Sequoïa à Epineux-le-Segin (Val du Maine), lieu-dit l’Epine. Contact : 02 43 91 16 05 ou 06 83 74 38 08

 

Photo : Karine et Jérôme Poirier, exploitants agricoles à Epineux-le-Seguin, se lancent dans la production de pâtes à la ferme – Les Nouvelles de Sablé – le 27 juillet 2018

Le centre de loisirs rouvrira fin août


Le centre de loisirs rouvrira fin août

 

Vendredi, le centre de loisirs a organisé son dernier jour de juillet. Les enfants avaient invité leurs parents à déguster les gâteaux fabriqués dans la journée. La reprise aura lieu le 27 août de 7 h à 18 h 30, inscription à la mairie. « Il reste de la place, le thème sera le safari photos à partir de jeux », confie Peggy Pathouot, directrice. Ouest France – 31 juillet 2018